Teknival 2015 sur la BA 103 de Cambrai : Communiqué des organisateurs

L’association Freeform et P.A.C.T Idf ont mardi en fin de journée diffusé un communiqué portant sur « Teknival du 1er mai » qui se déroulera du 01 au 04 mai sur la BA 103 de Cambrai comme en 2013.

Comme d’habitude, il est déploré par les organisateurs et différents protagonistes de l’événement, le fait que le lieu de teknival ne soit communiqué que tardivement par les autorités, nuisant à l’organisation et la mise en place.

Et encore, cette annonce n’a pas encore été relayée officiellement par les autorités.


Teknival 2015, B.A 103 de Cambrai-Epinoy.

Comme en 2013, c’est très tardivement que nous apprenons que le Teknival va devoir s’imposer dans l’urgence et sans concertation à Epinoy. Cette information, bien que nous ayant été annoncée de manière officieuse, n’est toujours pas confirmée officiellement alors que les installations techniques doivent être réalisées dans les jours à venir.

Pourtant, depuis un an, lors de nombreuses réunions interministérielles, l’association Freefrom et le collectif PACT IDF, pilotés par des spécialistes du spectacle vivant ont exposé des pistes pour donner à ce rassemblement annuel la chance d’évoluer et de grandir, à l’image des autres festivals de musiques actuelles français. Mais ce travail n’a pas été suffisant pour inciter le gouvernement à nous faire confiance.

L’aspect culturel de cette manifestation va être encore une fois gommé par le volet sécuritaire et technique. Pourtant, les 70 000 personnes qui étaient venues en 2013 à Cambrai (dont 30 000 le samedi soir) font de cette manifestation l’un des plus importants festivals musicaux français.

Le principal reproche qu’on fait à ce rassemblement est son coût pour la collectivité. Mais on ne parle jamais de la contribution de collectifs techno qui y participent. Avec près de 40 scènes installées sur site, plus de 1 000 artistes, amateurs ou confirmés, venus de toute l’Europe et plus de 800 bénévoles, leur apport est valorisé à plus de 800 000€. De son côté, l’état annonce environ 500 000 € de dépenses. Ce taux d’autofinancement de plus de 60% le situe dans la moyenne des festivals français. C’est même un bon résultat pour manifestation gratuite. Et il pourrait largement être amélioré si on ne devait pas s’y prendre au dernier moment pour l’organiser.

On reproche aussi aux collectifs de ne pas gérer convenablement leur manifestation. Mais est-il un seul festival français qui puisse se préparer en connaissant le lieu où il va se dérouler 15 jours auparavant ? Connaitre le site quelques mois à l’avance, avoir le temps de recruter des bénévoles, d’échanger avec les élus locaux et de prévenir les riverains était une de nos demandes principales, mais elle n’a pas été entendue.

Sur le sujet du Teknival comme pour les toutes les autres questions concernant des Fêtes Libres, les collectifs techno amateurs demandent de sortir du statut d’exception les députés leur ont assigné en 2001 pour être traités comme les autres formes de culture.

Engagés depuis plus d’un an et sans encore de résultats concrets au sein du groupe de travail interministériel sur les rassemblements festifs, ils se demandent à juste titre s’il y a une autre place pour les free party en France qu’à la rubrique des faits divers ! Sont-ils condamnés à rester dans la clandestinité pour ne pas disparaitre ? Combien de temps devront-ils continuer cette lutte stérile entamée il y a un quart de siècle… ? Nous attendons des réponses et des engagements politiques qui redonnent foi en nos élus et en la capacité de notre société à faire une place à toutes les pratiques culturelles.

Nous invitons les élus, les riverains et tous ceux qui veulent découvrir une culture différente, bruyante et tumultueuse, mais basée sur des valeurs de respect, de tolérance, de bénévolat et de partage à venir sur à notre rencontre lors de ce qui est, avant toute chose, un grand moment festif.


L’association P.A.C.T IdF coordonne la présence des sound system techno au Teknival depuis 2010.

L’association Freeform travaille auprès des organisateurs de rassemblements festifs et exerce un rôle de médiation et de concertation à l’échelle nationale.

Le Webzine

Vous aimerez peut-être

Live streaming, Podcasts...

Vous êtes Dj, live performer, ou souhaitez faire rediffuser un de vos événements ?

Les derniers articles

Discord - Produc-Sounds

Rejoins le Discord !

Tu cherches un lieu où collaborer, partager et discuter autour de la musique électronique ?

Le serveur est organisé en différents #salons thématiques animés et développés par les membres de façon à offrir un espace évolutif correspondant aux besoins du collectif.

Salons textuels, salons vocaux, partage d’écran, streaming… Discord est une plateforme de messagerie et de VoIP disponible par navigateur, logiciel (Windows et Mac) et mobile (iOS et Androïd).

Papotages, partages et collaboration autour de la musique électronique, d’événements, recherches de co-voiturage, agenda de la web TV… La communauté t’attend !
C’est parti ! 
Rejoins la communauté sur Discord !

Papotages, partages autour de la musique électroniques, recherche de co-voiturage… De nombreux salons thématiques animés par les membres !