Actes violents lors de la Marmotek du 15/08/2015

Mise à jour du 18/08/2015.


Bien qu’il arrive ponctuellement que des coups soient portés lors de free party, plus rare sont celles où il y a usage d’une arme à feu.

Après le communiqué officiel des Marmotek, l’article est intégralement mis à jour.

C’est lors de la fête organisée par les [orange fonce]Marmotek[/orange fonce] ce week-end sur la commune de Plouvara dans les Côtes-d’Armor que l’incident s’est produit.

Vers 22h00, alors que les premiers participants arrivent sur le site de l’événement, quatre individus qui d’après le contexte n’étaient pas là pour profiter de la fête, ont été invités à quitter le site immédiatement. Bien que la tension entre les individus et les organisateurs soit montée en puissance, ils ont finalement décidé de partir.

C’est vers midi le lendemain que les quatre individus ont fait leur réapparition sur le site, armés « d’un fusil, d’une batte et de couteaux ». Quelques instants après que les organisateurs est été avertis par certains participants, le premier coup de feu destiné au public s’est fait entendre puis un second visant les organisateurs qui la veille avaient tenu tête aux quatre individus.

Les quatre agresseurs, ont alors été pris en chasse par plusieurs dizaines de participants ; les trouble-fête ont à ce moment continués de tirer des coups de feu en direction de leurs poursuivants avant de s’enfoncer dans un champs de maïs. Les recherches ont continué en voiture non sans difficulté pour les organisateurs qui eurent du mal à trouvé un véhicule « disponible ». Les quattre individus n’ont pas été retrouvés.

Au final, les cartouches utilisées par les agresseurs étaient par chance de la grenaille et des balles à blanc. Deux blessés, un par de la grenaille et l’autre par un coup de cross sont à décomptés.

Les services de police judiciaire ont ouvert une enquête pour tenter d’appréhender les suspects et les organisateurs espèrent de tout cœur qu’elle aboutira à retrouver les responsables.

Version du 17/08/2015

Bien qu’il arrive ponctuellement que des coups soient portés lors de free party, plus rare sont celles où il y a usage d’une arme à feu.

Les informations accessibles actuellement étant très disparates et parfois contraires, l’article est à prendre avec des pincettes et sera mis à jours le plus rapidement possible. Avis au témoins des faits d’apporter leurs précisions.

C’est lors de la fête organisée par les Marmotek ce week-end sur la commune de Plouvara dans les Côtes-d’Armor que l’incident s’est produit.

Si l’heure est pour l’instant difficilement précisable, trois individus troublant le bon déroulement de la soirée ayant été dans un premier temps « éjectés », sont revenus peu après équipés de battes de baseball et d’un fusil. Si le fusil a bel et bien été utilisé, il n’est actuellement pas fait état de blessés par balle. Toutefois, d’après les témoignages, quelques coups auraient été échangés et quelques blessures sans gravités sont à notées.

Les trois individus ont été repoussé par les participants et ont finalement pris la fuite à bord de leur voiture.

Les services de police judiciaire ont ouvert une enquête pour tenter d’appréhender les suspects.


Dans la presse

Coup de fusil lors d’une rave-party : 3 suspects
Plouvara Plouvara. Coup de fusil lors d’une rave-party : 3 suspects 16 août 2015 à 20h43 Une enquête est en cours pour tenter de retrouver trois individus soupçonnés d’avoir fait usage d’un fusil et d’une batte de base-ball lors d’une rave-party (…)
Lire sur Le Télégramme

Évincés de la rave, ils reviennent avec un fusil
Vers 3 h du matin, dimanche, trois jeunes qui avaient évincés de la rave party de Plouvara (Côtes d’Armor) sont revenus munis d’un fusil et de battes de base-ball.
Lire sur Ouest-france


Communiqué des Marmotek

Bonjour,

Tout d’abord, merci à vous tous, qui êtes venu en nombre pour faire la fête devant notre mur qui, pour le coup, n’était pas prévue pour accueillir autant de monde mais qui aura quand même pleinement rempli son rôle. Nous tenons à nous excuser pour le début tardif de la soirée (1h30) et vous remercions de l’énergie incroyable que vous avez mis sur le dancefloor. Entre le changement de site au dernier moment mêlée à la panne de notre groupe en tout début de soirée, encore une fois, le weekend aura été mouvementé, vraiment mouvementé…

Sur les coups de 22h, les premiers participants arrivent sur le site. Le parking s’organise de la meilleur manière qui soit jusqu’au moment ou l’un de nos membres doit garer une Twingo Bleu immatriculé 91 (Essonne) avec quatre personnes n’ayant pas vraiment le profil de personne aimant la techno… N’ayant pas de temps à perdre, nous leur demandons de quitter immédiatement le site et que ce n’était pas négociable, sauf que ces messieurs ne l’entendaient pas de la cette oreille mais alors pas du tout. La tension est monté d’un cran mais ils ont finalement décidé de partir. Au cours de la nuit, nous avons vérifié plusieurs fois s’il n’était pas revenu ce garer au milieu des autres véhicules stationné au abord du site puisque nous n’étions pas à l’abris qu’ils reviennent à pied.

Au alentours de midi, nous avons décidé de faire une pause nettoyage et que le son ne reprendrais qu’un fois le site nettoyé. Alors que nous étions sur le points de rallumer le système puisque le site était propre et que nous avions prévue de mixer encore quelques heures, soudain, des personnes viennent nous prévenir que les quatre jeunes sont revenu sur le site armée d’un fusil, d’une batte et de couteaux. Puis quelques secondes plus tard, un premier coup de feu à retenti, visant le public, suivi de deux autres cout de feu visant les personnes de chez nous qui leurs avait tenu têtes quelques heures auparavant. S’en est suivi une course poursuite ou plusieurs dizaines de personnes ayant assisté à la scène les ont traqué et durent laquelle deux coup de feu ont encore retenti afin d’augmenter leurs distance et finalement réussir à disparaitre dans un champs de maïs. Certain de chez nous sont parti en voiture pour faire tous les environs mais sans succès car Il nous a fallut de très (trop) longues minutes pour trouver un véhicule. Pour info, aucune des personnes ayant leurs véhicules garés le long de la route et présentes à ce moment la, n’ont accepté de mettre un véhicule à notre disposition donc le temps

En ce qui concerne les dégâts. Les cartouches étaient de la grenaille et des balles à blanc. Il y a eu deux blessés, un par de la grenaille et l’autre par un coup de cross.

Nous sommes tous profondément choqué par ce qui vient de ce passer et espérons que l’enquête ouverte aboutira.

Nous avons une pensé toute particulière pour les deux personnes blessées ainsi que pour l’ensemble des personnes présente.

A bientôt.

Le Webzine

Vous aimerez peut-être

Live streaming, Podcasts...

Vous êtes Dj, live performer, ou souhaitez faire rediffuser un de vos événements ?

Les derniers articles

Discord - Produc-Sounds

Rejoins le Discord !

Tu cherches un lieu où collaborer, partager et discuter autour de la musique électronique ?

Le serveur est organisé en différents #salons thématiques animés et développés par les membres de façon à offrir un espace évolutif correspondant aux besoins du collectif.

Salons textuels, salons vocaux, partage d’écran, streaming… Discord est une plateforme de messagerie et de VoIP disponible par navigateur, logiciel (Windows et Mac) et mobile (iOS et Androïd).

Papotages, partages et collaboration autour de la musique électronique, d’événements, recherches de co-voiturage, agenda de la web TV… La communauté t’attend !
C’est parti ! 
Rejoins la communauté sur Discord !

Papotages, partages autour de la musique électroniques, recherche de co-voiturage… De nombreux salons thématiques animés par les membres !